Jardinopale Entretien de Jardins en CESU

Jardinopale Entretien de Jardins en CESU

Votre attitude a t’elle changé durant votre activité ?

Votre attitude a t'elle changé durant votre activité ?

 Note : ces témoignages ci dessous sont tirés d'expériences vécues par des collègues, et traduites par mes soins.

 

 

Il y a beaucoup de choses auxquelles vous devez faire face lorsque vous êtes chef d'entreprise.

 Certaines seront financières, d'autres matérielles, et d'autres seront d'avoir à traiter avec les gens.

 Lorsque vous vous sentez bien et prenez les problèmes un a un, vous pouvez facilement garder les choses sous contrôle.

Mais quand vous ne pouvez pas le faire pour un raison quelconque,  vous pouvez rapidement être submergé, comme nous allons le voir .

 Si vous en êtes à ce point d'être submergé par les problèmes, à un certain moment faut s'arrêter et repenser la façon de faire.

 

Ensuite c'est un nouveau départ.

 

Un propriétaire d'entreprise d'entretien de jardins a écrit :

pour une raison quelconque, je suis épuisé plus que d'habitude et je n'arrive pas à récupérer. Tout cela fini par me rendre plus agressif, ou disons que j'ai les nerfs à fleur de peau, et comme les clients sont de plus en plus exigeants , je n'arrive plus à être aussi indulgent et diplomate, et cela se sent lors des contacts avec les clients. Du coup, ben, je perd des marchés, les problèmes prennent un e plus grande place, et ça s'arrange pas, je stresse de plus en plus. 

 

A  la fin ,presqu'au burn out, j'ai fini par me  poser un peu et réflechir pourquoi mon attitude a changé, et j'ai trouvé plusieurs raisons.

 

j'ai beaucoup de clients très agréables. Et je n'ai aucun stress avec eux. Quand je travaille pour eux, mes journées sont fantastiques.

 

Et puis  il y a eu de plus en plus de gens qui ont commencé à causer des problèmes inutiles pour moi.

Ce sont les clients qui préfèrent ergoter, argumenter ,et se plaindre avant de me payer . même si nous nous étions mis d'accord avant sur les services qui seront effectués, il sont toujours l'air de vouloir se battre. Bien sur, ils ne me disent rien avant que le travail ne soit terminé..

 Donc honnêtement, je ne veux pas de ce genre ce clients là. Je ne suis pas de la merde, et si c'est pour les laisser s'en tirer avec des paiement manqués pour moi, autant que j'arrête là l'entreprise !

 Tout cela m'a beaucoup blessé et désabusé. Je suppose que c'est  un apprentissage en fait de la dure réalité de comment traiter avec eux. Je sens que diriger mon entreprise est désormais un privilège. Je choisis qui  reste et qui pars. Je respecte les règles du jeu de la société, je m'attend à ce que mes clients les suivent aussi . Ne pas payer puis discuter avec moi ensuite. ? désolé mon pote, je n'aime pas votre genre. Vous êtes un mauvais payeur et je n'ai pas besoin de vous pour réussir.

 

 J'ai fait ce métier pour vivre de manière indépendante et avec fierté. Mon entreprise est ce que je suis et faite avec mon cœur et ma sueur. Je veux une organisation , des règles strictes mais simples pour tout le monde à suivre et honorer.

Il n'y a plus de place pour les gens qui ne veulent pas payer . je veux le plein contrôle de ma vie et je ne peux pas le faire en restant dépendant du « bon vouloir  de paiement » de ces gens là.

 A partir de ce moment là, soit vous êtes dedans ou dehors.

Je ne vais pas sacrifier mon temps ; mon énergie, ma qualité de vie, ma santé mentale pour ces clients là.

 J'ai des clients super, agréables, et corrects, à ceux là j'ai un service à rendre, c'est à eux que je dois donner mon énergie.

Je tend à la perfection au sein de mon entreprise et de vie.

 

J'en ai marre de tout ça. C'est comme si être son propre patron, ou avoir sa propre activité, pour que dans les yeux des gens on soit « suspect »,ou  je ne sais  quoi qui fait qu'on aime pas ces gens là. Alors que tout ce qu'on demande, c'est le fair play. Mais il semble que plus personne n'y croit plus.

 Tant de gens ont renoncé, et je commence à comprendre pourquoi. Ils préfèrent rester assis sur leur *** plutot que faire le job.  Ceux qui restent le font uniquement pour l'argent, oubliant la qualité, le Service.

 Tout ça me permet de me demander pourquoi je continue .il y a une limite à la quantité de choses qu'une personne peut faire, c'est ce que j'ai appris cette saison. Si bien que là,je suis à ma limite, etst ce que ca vaut la peine que je pousse encore un peu.. ? Je suis tellement épuisé. Je suis en colère. Triste, et honnêtement j'en suis au point de ne pouvoir assurer le service pour les Bons clients, et même pas par choix.

 Alors, j'ai fini par en faire un, de choix. J'ai fait deux piles. Une avec les bon clients. L'autre les mauvais payeurs.  Même si cela représente prés de 33 % de mon activité, j'ai jeté la pile des mauvais.

Depuis, je vais mieux.

J'ai pris du repos. Désormais, je ne m'aoccupe que de mes clients agréables.

Et je me suis retrouvé. Avec l'Envie de continuer.

 

 

A bientôt d'autres articles.DH



17/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres